De l’hiver naît le printemps

Aujourd’hui, je voulais faire un post en rapport à mon gros coup de mou après une semaine survoltée. Fatigue, léthargie, manque d’inspiration: je n’ai pas été très active, ni efficace dans ce que je faisais.

Bien que décidée à reprendre du poil de la bête, une triste nouvelle m’a plongé dans une humeur maussade. Une de ces nouvelles qui font mal à entendre et que l’on souhaite ne jamais affronter.

Et puis, j’ai regardé mes filles jouer dans le jardin. Elles riaient aux éclats sous un magnifique soleil de fin d’hiver. Leur joie et leur innocence m’ont redonné le sourire. Elles sont mes muses et me donnent toute la force et l’inspiration dont j’ai besoin. Elles sont le printemps qui réchauffe mon cœur. Ceux qui s’en vont appartiennent à l’hiver moribond.

De l'hiver nait le printemps 001

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.