En route pour une (ré)organisation

En ce moment, je suis un peu toute raplapla. Il faut dire que je me suis lancée dans beaucoup de projets ces derniers temps. Avec un quotidien parfois un peu lourd à gérer, deux gazelles pleines d’énergie et une multiplication de rendez-vous dans le cadre de ma réorientation professionnelle à assurer. Je finis par avoir le tournis.

Aujourd'hui, je ne sais plus où donner de la tête.
Aujourd’hui, je ne sais plus où donner de la tête.

Je suis admirative de toutes ces mamans qui arrivent à mener tout de front. J’ai beau avoir mis un terme à ma courte période de procrastination, le temps me manque pour tout faire. Ma maison ressemble à un chantier et mon jardin à une savane. Mes cadeaux d’anniversaire faits-main ont pris du retard et je ne compte plus les billets que je n’ai pas le temps de poster sur mon blog. Et pour rendre les choses encore plus pénible, j’ai commencé une ré-équilibration alimentaire qui me donne la sensation de participer à la dernière émission d’M6 The Island (oui, celle où un groupe d’aventuriers se retrouve sur une île déserte sans rien à manger).

Quelle est la principale différence entre les supers mamans et moi? L’organisation. J’ai toujours été un petit bijou de désorganisation, incapable de prioriser. Mais là, j’atteins des sommets. Alors, sans attendre, je vais me réorganiser (voire, apprendre à m’organiser).

Mon nouveau crédo
Mon nouveau crédo

Tout d’abord, je vais lister les choses à faire sur les prochaines semaines et les classer par ordre de priorité. Je vais certainement m’inspirer ce petit agenda; mignon tout plein; fourni par FLOW pour apprendre à mieux planifier et organiser mes journées.

Organizer fourni dans le n°2 de FLOW
Organizer fourni dans le n°2 de FLOW

Je vais surtout participer à ce défi fou, initié par Elsa du joli blog Sur les montagnes russes je m’éparpille. De quoi s’agit-il? Du projet couture de l’extrême, c’est à dire réaliser une vingtaine de modèles en un mois. Je sais! Cela vous paraît dément que quelqu’un se noyant dans une goûte d’eau se lance dans un tel projet. Tout d’abord, il ne faut pas obligatoirement faire toute la liste. Juste le maximum. Ensuite, j’y vois une occasion de m’organiser dans ma passion. Une façon de structurer ce travail qui deviendra peut-être le mien à l’avenir. C’est le but de ma reconversion professionnelle: devenir couturière.

Mes 20 projets coutures. Du moins le brouillon de ma liste.
Mes 20 projets coutures. Du moins le brouillon de ma liste.

Alors cette liste, je la vois comme un carnet de commande. J’essaierai de la traiter au maximum sans laisser le reste en plan. Je m’organiserai de façon à ce que ma maison et mon jardin ne deviennent pas un capharnaüm, mes filles des souillons sauvages et mon mari un laissé pour compte. Je me laisserai du temps pour bloguer et aller sur les autres blogs dont beaucoup sont une véritable source d’inspiration et de motivation. Je suis sûre que cette expérience sera très formatrice et déterminante.Je me donne le 20 juillet comme date butoir.

Si comme moi, ce défi couture vous fait frétiller la machine, n’hésitez pas à faire un tour sur le blog Sur les montagnes russes je m’éparpille d’Elsa. Elle en est déjà à deux magnifiques réalisations.