Le souhait d’une petite fille

 

 

 

 

 

 

 

Hier soir, alors que j’emballais l’une de mes créations pour un nouvel envoi, j’ai vu l’air maussade de ma fille aînée tandis qu’elle fixait le paquet. Inquiète, je lui demandais ce qui la tracassait: « Qu’est-ce qui ne va pas, ma chérie? Tu es triste que je vende ceci? Tu l’aurais voulu pour toi? ». Elle fit une moue et me répondit: « Non, ce n’est pas ça ». Interloquée, j’insistais: « Alors, pourquoi fais-tu cette tête? ». Elle prit un air grave avant de me dire: « Maman, quand tu m’as dit que tu allais créer une boutique pour vendre tes choses, je croyais que tu allais avoir un vrai magasin et que tu allais être derrière la caisse ». Amusée, je lui répondis pour la rassurer: « J’ai bien une boutique, mais sur l’ordinateur. Et j’envoie mes créations par la poste, pour que les gens les reçoivent chez eux. » Elle enregistra la réponse et me rétorqua: « Et bien moi, je préfère que tu aies un vrai magasin avec toutes tes belles choses à l’intérieur! Et les gens viendront te voir pour te les acheter ». Ses mots me touchèrent beaucoup. Je lui dis en lui faisant un gros bisou: « Merci, ma chérie. Peut-être qu’un jour j’aurai mon propre magasin. Et tu viendras me tenir compagnie. »

le rêve d'une boutique