Quand vos vêtements tirent la sonnette d’alarme

Quand votre jean préféré vous fait une silhouette de rôti ficelé et que même vos seins débordent de votre soutien-gorge, il devient grand temps de prendre les choses en mains.

WW

Un constat

Bon! Cela fait déjà un moment que j’avais remarqué que certaines affaires été devenues trop petites. J’avais pourtant essayé d’enrayer ma prise de poids en consultant une diététicienne. C’était il y a presque un an. Mais je n’étais certainement pas prête à me mettre à la diète et sa méthode ne devait pas être faite pour moi (oui! je me cherche des excuses 😦 ). Du coup, j’ai rapidement baissé les bras et continué à faire grimper la flèche de ma balance.

Je ne cherche pas à retrouver la ligne de mes 30 ans, mais quand on pèse bien plus qu’à la fin de ses 2 grossesses, il faut se rendre à l’évidence: il y a urgence. C’est une question de santé et de bien-être. Et puis, il en faut des mètres linéaires de tissus pour se coudre des vêtements en taille 42.

Une décision

Ce matin, j’ai pris mon courage à deux mains et ma carte bancaire pour m’inscrire en ligne à Weight Watchers. J’ai même assisté à ma première réunion dans la foulée.

Je n’ai pas choisi ce programme minceur au hasard. J’ai enquêté sur le net et sondé mon entourage. C’est celui qui correspondait le plus à mes attentes en matière d’accompagnement et de gestion nutritionnelle.  Il me fallait un cadre et une surveillance quotidienne: j’espère l’avoir trouvé.

Ce n’est que mon tout premier jour. J’ai encore beaucoup de documents à étudier, sans compter le site internet et l’application smartphone. C’est bien trop tôt pour vous faire un retour. Mais je ne manquerai pas de vous faire un petit bilan de mes aventures chez WW.