Premier essai : la robe de Rose Rouge revisitée

Coudre des robes de princesses: une idée qui m’est venue subitement en voyant mes filles se déguiser aussi souvent que possible. A cinq ans, ma fille ainée est déjà une cosplayer en herbe et sa petite sœur suit le même chemin.

Pour réaliser une robe, il me fallait un peu plus qu’une machine à coudre: des heures de visionnage de tutos sur internet, beaucoup de patience et des patrons simples à comprendre ( et encore que là…). Pour les patrons, j’ai opté pour le magnifique livre « Contes de fées intemporels » d’Astrid Le Provost publié chez Flammarion. Il regorge de magnifiques costumes. La robe qui me paraissait la plus simple à faire était celle de Rose Rouge. Pour les tissus, j’étais décider à investir au minimum, car c’était juste un essai. Je voulais savoir si j’allais aimer la couture avant de me lancer tête baissée. Une parure de drap, un vieux rideau en dentelle, un peu de biais pris au marché et des perles d’un collier fantaisie cassé ont fait l’affaire. Du recyclage! C’est encore mieux.

J’avoue avoir passé du temps et eu quelques difficultés. Mais je me suis éclatée à réaliser cette robe. C’était une révélation: à presque 40 ans, je me suis mise à aimer la couture.