Bilan couture des jours passés

Voilà un petit moment que je n’avais pas posté d’article. L’envie et les idées y étaient pourtant, mais le temps m’a manqué. C’est avec un grand désarroi que j’ai même manqué certains RDV de la blogosphère. Il faut dire que je me suis retrouvée empêtrée derrière ma machine à coudre, certains projets m’ayant donné du fil à retordre. Mais comme je ne m’avoue jamais vaincue, je suis allée jusqu’au bout de chacun de ces ouvrages. Voici mon bilan couture de ces jours passés:

Un blouson pour Belle-Maman:

Maintenant que je me suis décidée à faire des cadeaux DIY, les demandes fusent pour mon plus grand plaisir. Bon! pour le coup, Belle-Maman m’a demandé de relever un sacré défi. Lui coudre une veste dans un tissu triple épaisseur, à partir d’un patron Burda. Je peux le dire maintenant: je ne suis pas une grande fan de Burda. Entre le fait qu’ils pensent que les femmes sont toutes fichues comme des portes-manteaux et la qualité de leurs patrons qui se déchirent à la moindre manipulation… Burda et moi, ce n’est pas une grande histoire d’amour.

Je me suis tout de même mise au boulot et réalisé cet ouvrage tant bien que mal. J’ai eu beau ajouter et retrancher des centimètres (en plus des marges de coutures), la forme obtenue ne collait pas avec la morphologie de ma belle-mère, ni la mienne. J’ai donc du rajouter des pièces de tissus sur le devant et sous les manches pour ne pas avoir à recommencer depuis le début. J’ai obtenu un résultat pour le moins .. original (photos prises par Beau-Papa).

Le tissu a aussi fait des siennes. La garniture molletonnée faisait glisser le satin en dehors des coutures et la doublure polaire à inondé mon bureau et ma machine de peluches. Je préviens donc tout le monde: les tissus molletonnés seront proscrits de ma maison jusqu’à nouvel ordre.

Une veste pour moi:

Je ne supporte pas l’échec! Et comme je suis aussi de nature un peu têtue, j’ai voulu me prouver que j’étais capable de faire une veste digne de ce nom à partir de ce fichu patron Burda. J’ai donc ressorti mon joli lurex argenté et du satin noir pour faire la doublure.

La réalisation de ce deuxième essai a été plus rapide et plus beaucoup simple. Comme je ne suis pas taille mannequin, j’ai ajouté et retranché quelques centimètres au patron initial.

Au final, je suis à l’aise dedans. Je peux même porter un gros pull en dessous. Mais pour la coupe, je préfère largement l’allure d’une Michelle à celle-ci. Je sens que je vais bientôt m’en faire une.

La veste Kimono:

Sa confection devait durer une heure à tout casser. Pourtant, je m’y suis reprise à trois fois (soit plusieurs heures de galère) pour obtenir un résultat convenable. Rien n’allait: la forme, le tombé, l’encolure qui vrillait. J’ai même fait une tentative d’empiècement en satin noir, mais cela ne me plaisait pas. J’ai fini par opter par des pinces dans le dos, pour réduire la largeur d’épaule tout en gardant de l’ampleur et des liens pour fermer le devant au niveau du cou.

J’ai bien fait d’insister, car je suis assez contente au final. Malgré tout, cette veste ne rejoindra pas ma garde-robe. Elle sera mise en vente très prochainement.

Mes premiers déguisements pour garçon:

A l’origine, je me suis mise à la couture pour faire des déguisements pour mes filles. La couture étant devenue une passion et un projet professionnel, les déguisements sont devenus quantité négligeable dans ce flot d’ouvrages. Pourtant, beaucoup de personnes de mon entourage m’invitent à ne pas laisser complètement la confection de costumes de côté. L’une d’elles m’a fait une demande bien précise.

Cette personne est le plus grand de mes neveux. Comme beaucoup d’enfants, il aime se déguiser et ressembler à ses héros préférés. Le souhait qu’il m’a formulé était d’avoir la tenue de Link, personnage central du jeu vidéo Zelda.

Voici mon tout premier déguisement pour garçon. Une tunique et un bonnet aux couleurs de l’elfe de Nintendo. Vous savez quoi? C’est beaucoup plus simple à faire qu’une robe de princesse pleine de froufrous. Je n’ai même pas utilisé de patron pour le réaliser. Un t-shirt taille 10-12 ans, quelques mensurations et des vidéos de cosplayeurs pro m’ont donné les grandes lignes.

Du coup, je ne me suis pas arrêtée en si bon chemin. Avec le reste de mon tissu vert, j’ai créé un deuxième costume. Il est plus simple et plus petit que le premier. Il peut aussi bien convenir à un enfant souhaitant se déguiser en lutin, qu’à un mini-fan de jeux vidéos souhaitant ressembler à Link enfant.

J’ai encore plein d’autres projets coutures sur le feu: pour moi, pour des proches, pour ma boutique et surtout pour ma première vente privée organisée par une copine au coeur en or. Des heures de couture et de plaisir en perspective.

22 réflexions sur “Bilan couture des jours passés

    1. Merci beaucoup 😉 La veste va être parfaite pour mes futures sorties sur Toulouse. Le kimono m’a tellement donné de fil à retordre que je pense le vendre sur ALM. Mais en voyant les photos, je me dis qu’il me va super bien. J’hésite…

      Aimé par 1 personne

  1. Bravo! Tout est magnifique! J’avoue que la veste de ta belle maman n’est pas dans mes goûts mais je suis très admirative sur le rendu! Déjà une vente privée! tu vas drôlement vite! bravo!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s