Tout pour une belle nuit et un doux réveil

Après m’être essayée au coton enduit, j’ai exécuté une commande passée depuis un petit moment par ma fille ainée. « Une chemise de nuit de princesse » m’avait-elle demandé.

Etant donné que les nuits deviennent de plus en plus fraîches, j’ai privilégié une robe à manches longues pour cet ouvrage. Pour le reste, ma fille a elle-même choisi le tissu (en plus de beaucoup d’autres) et a feuilleté avec moi mes livres de couture pour sélectionner un modèle. Plus exactement, plusieurs modèles que j’ai du mixer en un. Car, du haut de ses 5 ans et demi, la petite miss est très exigeante en matière d’habillement.

Au final, la robe a un air de Marthe longue, boutonnée à l’arrière. Le tissu aux oiseaux colorés sur fond rose, en plus d’être frais et joyeux, se prête parfaitement à un vêtement de nuit. Malheureusement, sa jeune propriétaire va devoir attendre quelques  temps avant de la revêtir. La faute à son énorme plâtre qui l’empêche d’enfiler tout vêtement non élastique.

Veste en polaire

Je ne me suis pas arrêtée là. Le coton imprimé étant relativement léger, j’ai anticipé en confectionnant une veste en polaire pour les matins frisquets. Histoire qu’elle ait bien chaud dans un concentré de douceur. Pour la forme, je me suis servie du patron haut de la robe de nuit, mais en donnant un peu plus de longueur et en plaçant l’ouverture sur l’avant. De même que les boutons ont été remplacés par une fermeture éclair.

L’essayage de la veste; le plâtre n’empêchant pas de l’enfiler; m’a permis de me rendre compte que j’avais vu un peu large sur les dimensions. Il faudra encore quelques mois et des litres de soupe pour que ma fille remplisse correctement ce nouvel ensemble. Qu’importe, même si elle flotte dedans, elle a bien l’intention de le porter dès que possible.

A l’instar de la petite pochette en coton enduit faite avec des chutes, je me suis fabriquée un masque pour la nuit (je reste dans la thématique). Ce petit masque m’évitera d’aventure de maudire mon mari à chaque fois qu’il aura l’indécence de lire alors que je tente de dormir.