En avril, ne te découvre pas d’un fil

Le printemps a beau être là, les températures sont toujours un peu frisquettes. Cela ne m’a pas empêché de prévoir une nouvelle tenue pour les beaux jours.

Ma dernière réalisation rien que pour moi remonte à un petit moment. Mais après avoir fait un très grand tri lors de mon dernier déménagement, il fallait que je m’attèle à garnir ma garde-robe. Je suis d’autant plus motivée que j’ai de très beaux tissus à exploiter.

Le modèle que je viens de terminer est une robe à fronces issue du recueil Mix & Match de Yuko Sato (Editions de Saxe). J’avais déjà fait cette robe avec et pour une copine de Bourgogne. Un bon moment de couture en duo.

Pour faire ce nouvel exemplaire, j’ai opté pour une étoffe légèrement satinée, trouvée lors des derniers soldes. Acheté sur un coup de coeur, je ne m’étais pas imaginée que ce tissu allait être aussi difficile à travailler. Comme le satin, il glisse et bouge au moindre coup d’épingle ou de ciseaux et s’effiloche pour un rien.

SONY DSC

Le patron comporte quelques difficultés, notamment au niveau de la ceinture. Cela nécessite de fabriquer un passant à partir d’un biais de 1,70 m dans la même matière et de le fixer à l’intérieur de la robe au niveau des hanches. Mon nouvel appareil à biais grande taille m’a bien aidé.

SONY DSC

L’encolure a aussi été à l’origine d’une grosse prise de tête. Initialement, une parementure est préconisé pour cette robe. Rien à faire! Je n’aime pas les parementures. Je pensais refaire un mini ourlet comme à la création de la robe de mon amie, mais cette fois-ci, le tissu ne s’y prêtait absolument pas. Un vraie bataille! Ne restait plus que la solution du biais. Visible, invisible? J’ai longuement hésité avant d’opter pour le biais visible. Cela réduit d’autant le décolleté un poil trop plongeant.

SONY DSC

Cette robe peut se porter très serrée à la taille ou lâche autour des hanches. J’ai mis des collants bleus pour vous la présenter (il fait un peu frais ce matin). Dans le livre, elle est  portée par le mannequin par dessus un jean.

SONY DSC

Etant ample, elle est assez confortable. A refaire, je ferais les épaules un peu moins larges pour coller plus à ma carrure. Cela m’obligera seulement à jongler entre une taille S en haut et M en bas. Mais la prochaine fois, je prendrais un tissu plus simple à travailler 😉

SONY DSC

Il est temps de retourner à mes cousettes. J’ai un tas d’autres projets sur le feu.

SONY DSC