En avril, ne te découvre pas d’un fil

Le printemps a beau être là, les températures sont toujours un peu frisquettes. Cela ne m’a pas empêché de prévoir une nouvelle tenue pour les beaux jours.

Ma dernière réalisation rien que pour moi remonte à un petit moment. Mais après avoir fait un très grand tri lors de mon dernier déménagement, il fallait que je m’attèle à garnir ma garde-robe. Je suis d’autant plus motivée que j’ai de très beaux tissus à exploiter.

Le modèle que je viens de terminer est une robe à fronces issue du recueil Mix & Match de Yuko Sato (Editions de Saxe). J’avais déjà fait cette robe avec et pour une copine de Bourgogne. Un bon moment de couture en duo.

Pour faire ce nouvel exemplaire, j’ai opté pour une étoffe légèrement satinée, trouvée lors des derniers soldes. Acheté sur un coup de coeur, je ne m’étais pas imaginée que ce tissu allait être aussi difficile à travailler. Comme le satin, il glisse et bouge au moindre coup d’épingle ou de ciseaux et s’effiloche pour un rien.

SONY DSC

Le patron comporte quelques difficultés, notamment au niveau de la ceinture. Cela nécessite de fabriquer un passant à partir d’un biais de 1,70 m dans la même matière et de le fixer à l’intérieur de la robe au niveau des hanches. Mon nouvel appareil à biais grande taille m’a bien aidé.

SONY DSC

L’encolure a aussi été à l’origine d’une grosse prise de tête. Initialement, une parementure est préconisé pour cette robe. Rien à faire! Je n’aime pas les parementures. Je pensais refaire un mini ourlet comme à la création de la robe de mon amie, mais cette fois-ci, le tissu ne s’y prêtait absolument pas. Un vraie bataille! Ne restait plus que la solution du biais. Visible, invisible? J’ai longuement hésité avant d’opter pour le biais visible. Cela réduit d’autant le décolleté un poil trop plongeant.

SONY DSC

Cette robe peut se porter très serrée à la taille ou lâche autour des hanches. J’ai mis des collants bleus pour vous la présenter (il fait un peu frais ce matin). Dans le livre, elle est  portée par le mannequin par dessus un jean.

SONY DSC

Etant ample, elle est assez confortable. A refaire, je ferais les épaules un peu moins larges pour coller plus à ma carrure. Cela m’obligera seulement à jongler entre une taille S en haut et M en bas. Mais la prochaine fois, je prendrais un tissu plus simple à travailler 😉

SONY DSC

Il est temps de retourner à mes cousettes. J’ai un tas d’autres projets sur le feu.

SONY DSC

35 réflexions sur “En avril, ne te découvre pas d’un fil

  1. J’adore ce genre de robe que l’on peut porter quasiment toute l’année à part l’été en pleine chaleur, l’hiver avec un gilet long et au printemps et automne avec une veste en jean ou un perfecto. J’adore le motif et la couleur du tissu, elle semble très bien réalisée, j’aime l’encolure comme tu l’as faite, en résumé je dis bravo!
    Des bisous

    Aimé par 1 personne

  2. Ta robe est superbe! elle a l’air toute légère en plus! Et c’est top que tu montres ta tête!!!! 🙂 J’aime beaucoup les deux dernières photos! Je suis super contente pour toi (et pour moi aussi, je vais voir tes réalisations 😉 ) que tu aies repris la couture pour toi! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou! Merci pour tous ces jolis compliments. Je crois que c’est la première fois que je montre mon visage dans un article. Bon, je n’en suis pas encore au podcast comme toi 😉 Mais je prends peu à peu confiance. J’ai pas mal de projets en tête pour me coudre des vêtements, mais je me disperse trop pour avoir un rythme régulier. Mais épisodiquement, je publierai des créations rien que pour moi ^^ Bises

      Aimé par 1 personne

      1. Je trouve que c’est super d’oser se montrer! Je trouve que la couture aide à se réapproprier son image! En plus tu es toute jolie 🙂 Ce sera chouette de voir tes prochains vêtements! Je trouve que c’est héroïque que tu te sois si vite remise aux activités manuelles! Après mon déménagement, j’avais attendu un long moment…

        Aimé par 1 personne

      2. C’est plus facile pour moi. Non seulement, je n’ai pas d’activité pro en dehors de la maison, mais en plus la couture est mon projet professionnelle. Bon, la mise en place de mon auto-entreprise traîne en longueur (le changement de région complique tout). En plus je tergiverse beaucoup sur certains points. Je veux être sûre de choisir les meilleures options, sans sacrifier mes filles pour autant.

        Aimé par 1 personne

      3. Merci Elsa. Même si cette reconversion n’est pas un long fleuve tranquille, je m’accroche. J’étais vraiment en souffrance dans mes anciens jobs et je trouve enfin un domaine où je m’épanouie. J’ai même fini par me commander une surjeteuse. Je devrais la récupérer début mai. J’ai hâte! Même si je suis certaine que ton travail actuel te plaît, j’imagine déjà quel type de reconversion tu pourrais aussi envisager 😉 Bisous et bon weekend.

        J'aime

  3. C’est ma gni fique ! J’adore ce genre de robe! Celle ci est très belle ! Bravo ! Quelle patience pour ce biais ! J’aurais craqué avant la fin ! Et l’encolure est très bien réussie ! Sympas tes dernières photos ! Du coup,je peux te dire que cette couleur et ta robe te vont très bien.Tu es ma gni fique comme ta robe ! Bonne journée ! Bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Merci! Je rougis. Je suis d’un naturel très timide et je ne m’aime pas trop avec mes 20 kg pris ces 4 dernières années. Mais j’ai décidé de me reprendre en main n commençant à reprendre confiance en moi. Le blog m’aide beaucoup. C’est pour ça que je me dévoile de plus en plus ;-).

      Aimé par 1 personne

      1. Je n’osais pas le dire mais j’avais remarqué que ton blog t’a beaucoup aidée à prendre confiance ces derniers temps. C’est chouette ! 🙂

        Aimé par 1 personne

      2. Tout à fait! La couture et le blog m’aident beaucoup à me réaliser. C’est une bonne thérapie pour sortir du carcan qui m’étouffait jusqu’ici. Je trouve aussi beaucoup de soutien dans la communauté des blogueuses. C’est très appréciable 😉 De gros bisous

        Aimé par 1 personne

  4. Tu as bien raison de te faire plaisir de temps en temps aussi, et ta nouvelle création est très réussie !!!! J’adore, et la forme de ta tunique est top, ça te va super bien !!! Tu pourras la mettre facilement et l’accessoiriser comme tu as envie !! Gros bisous 🙂 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Cette robe est superbe et elle te va à ravir. Le tissu est très beau mais je comprends qu’il t’ait donné du fil à retordre entre les motifs et le tissu qui glisse, tu t’en es très bien sorti.
    Peut-être que je suis indiscrète mais je souhaitais savoir, tu parles beaucoup de ta reconversion professionnelle et je me demandais si tu avais suivi une formation de couturière ou autres. Si oui je serais intéressé par ton parcours, peut-être que tu en as déjà parlé sur le blog mais je n’ai pas vu.

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Cendrilène. Merci pour tes compliments. Non, tu n’es pas indiscrète. Je souhaite devenir couturière à domicile tout en accordant un maximum de temps à mes filles. Je voudrai être créatrice avant tout, retoucheuse pour avoir une activité complémentaire. Je pense aussi de plus en plus à donner des petites cours aux débutants. Si mon projet traîne en longueur pour se mettre en place, c’est que je manque de certitudes. J’ai commencé la couture en octobre 2014 et appris toute seule les différentes techniques. En Bourgogne, pas moyen d’avoir une formation en couture sans faire minimum 4h de route aller-retour. J’ai été (mal) accompagnée par un organisme pour devenir auto-entrepreneur. Lorsque je me suis sentie prête à devenir pro, je n’ai pas réussi à obtenir une place pour la formation obligatoire à la chambre de commerce. Entre temps, il y a eu le déménagement. En Midi-Pyrénées, il y a des écoles de couture qui préparent au CAP. Cela me rassurait d’avoir le diplôme en poche, surtout vis à vis de la clientèle. Il faut dire que nous sommes dans un pays où le diplôme compte souvent plus que les capacités 😦 . Mais là, encore, ce n’est pas gagner. J’ai commencé les démarches et j’ai l’impression de m’inscrire pour un voyage sur la lune, tant les places sont restreintes. Il reste encore la possibilité de préparer le CAP avec les organismes de formations à distances. J’avais déjà demandé des devis il y a quelques mois en Bourgogne, mais ma conseillère Pôle Emploi me l’avait déconseillé. Avec le recul, j’aurai dû le faire. Cela fait un an maintenant que je me suis décidée à me reconvertir professionnellement et j’ai l’impression de patauger dans la mélasse. Mais j’ai vraiment envie d’avancer. Si tu as un avis, des conseils à me donner, n’hésites pas. Je ne connais pas ton métier, mais tu as tellement de talents que je t’imagine prof d’arts plastiques, couturière pro, scénographe. Je serai contente que tu m’en dise plus à ton sujet.
      Désolée pour le pavé un poil larmoyant. Plein de bises 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Je te remercie d’avoir pris le temps de me répondre si gentiment.
        Je comprends que tu puisses être dans une période de doutes et d’incertitudes. Il n’est jamais évident d’entièrement chambouler sa vie! Surtout quand on est mal conseillé. Mais je pense que tu as un beau projet et tu vas forcément trouver la bonne solution.
        Effectivement en France il me semble que c’est un peu le parcours du combattant pour réussir à vivre de son talent sans avoir les diplômes attestant de tes capacités. Je peux comprendre qu’il puisse être plus compliqué de prendre des cours de coutures par correspondance que des cours d’histoire, mais est-ce que les objections de ta conseillère Pôle emploi étaient liées à ça ou alors doutait telle de la qualité des cours en question?
        Je sais que Mme la Lune a eu le même cheminement que toi à une époque et je crois qu’elle a passé son CAP en partie grâce à des aides de sa région, il serait peut-être intéressant d’en discuter avec elle 😉
        Je suis moi aussi dans une période de réflexion et souhaiterais évoluer vers une nouvelle carrière, que veux-tu la quarantaine oblige ;). J’ai appris à coudre très jeune avec ma Maman et depuis j’ai toujours fait un peu de couture mais je ne suis pas une professionnelle. Aujourd’hui tout comme toi je désirerais passer à l’étape supérieure et me renseigne actuellement pour prendre des cours.
        Je te remercie pour tes gentils compliments, tu me prêtes des métiers drôlement glamour! 🙂 Je ne suis pas scénographe cependant j’ai été pendant plusieurs années étalagiste, je réalisai les vitrines et les décors d’événementiels d’une grande enseigne culturelle en région parisienne.
        Bon j’arrête ici ce gros pavé et te fais pleins de gros bisous ❤

        Aimé par 1 personne

      2. C’est super de discuter avec toi. Nous avons plein de points communs. Je ne sais pas où tu en es de tes démarches, mais j’espère qu’elles vont rapidement aboutir. Si tu veux, nous pouvons en discuter à l’occasion en MP. Alors, tu étais étalagiste dans une grande enseigne culturelle? Tu as dû faire des décors de toute beauté. En tout cas, tu as de l’or dans tes mains. Je te souhaite de tout coeur de réussir ta reconversion. 40 ans: on a l’avenir devant nous ;-).
        Gros bisous et bon weekend

        Aimé par 1 personne

  6. Ouah c’est vraiment top ! Tu te débrouilles vraiment bien en couture ! La robe est super chouette et le tissu semble très agréable à porter. Je n’ai jamais essayé de faire mes propres vêtements, bien que ça ne soit pas l’envie qui m’en manque… ça doit être génial de concrétiser ce qu’on imagine dans notre petite caboche ! 😉
    Je viens de publier un look : n’hésite pas à passer & donner ton avis, cela me ferait très plaisir !
    Bonne soirée à toi & peut-être à bientôt !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s