Balade dans le Comminges

Le Comminges, c’est avant tout une histoire de famille… celle de mon mari. Ses ancêtres ont évolué entre Comminges et Couserans, deux terroirs dominés par les imposantes montagnes Pyrénéennes. Arpenter les routes de ces territoires verdoyants, c’est une façon de présenter à nos filles des lieux marqués par de nombreuses anecdotes personnelles.

De la nature aux villages, tout montre une histoire partagée entre ruralité et industrie. Si aujourd’hui certains lieux semblent souffrir de désertification, il y a bien une volonté des habitants de mettre en valeur un patrimoine ancestral.

Aspet

Notre première halte a eu lieu à Aspet. C’est une petite commune entourée de collines boisées et de pâturages. La chapelle Notre Dame de Miegecoste surplombe un petit centre ville, dont certains bâtiments comme le « Café Français » semblent tout droit sortis d’un autre temps. On y trouve aussi quelques jolies boutiques de produits artisanaux et d’antiquités.

La région étant riche en sources, Aspet a bien entendu de belles fontaines. Nous avons jeté quelques piécettes dans l’une d’elles. On ne sait jamais!

20160723_165253

Juzet d’Izaut

Après Aspet, nous avons poursuivi notre promenade vers un petit village du nom de Juzet d’Izaut. En dehors d’une magnifique vue sur le pic du Cagire (1912m), cet endroit n’a pas grand chose de particulier, si ce n’est sa boulangerie que nous avons visité. C’est un vieil établissement, resté dans son jus depuis plusieurs décennies. Le couple de boulangers utilise encore un four à l’ancienne avec des briques réfractaires. Les filles ont été fascinées par les explications de la boulangère, qui passera bientôt le flambeau avec son mari à un nouvel artisan. L’odeur du pain et des viennoiseries, ainsi que la chaleur du four nous ont plongé dans la réalité de ce fabuleux métier. Pour mes beaux-parents et mon mari, cette visite guidée était importante: cette boulangerie a appartenu à l’arrière-grand-père des deux miss. Un véritable voyage dans le passé.

Saint Bertrand de Comminges

Ce village est un véritable coup de coeur. Marqué par une histoire riche, il offre aux visiteurs de nombreux centres d’intérêts. Tout d’abord, l’écrin de verdure entourant l’éperon rocheux sur lequel le bourg moyenâgeux s’est construit. Les bons marcheurs peuvent se lancer sur les chemins de Compostelle à partir de Saint Bertrand de Comminges. Au pied de l’éperon, de nombreuses ruines antiques se dévoilent sur de longues étendues. Mais c’est surtout l’architecture du moyen-âge qui fait la gloire du village. La cathédrale de Saint-Bertrand, la chapelle Saint-Julien du Plan, la basilique paléochrétienne et la basilique Saint-Just-de-Valcabrère sont inscrites par l’Unesco au Patrimoine Mondial de l’Humanité.

En été, les touristes affluent et la commune a mis en place une navette bien particulière pour remonter vers le centre de Saint-Bertrand de Comminges: le petit train fait office de bus.

Dans l’enceinte, on y trouve des musées, de très bons restaurants et aussi de très jolies boutiques de souvenirs.

Une fois n’est pas coutume, ce sont les fontaines qui ont surtout plues aux filles. Il faut dire que la chaleur étant au rendez-vous, se tremper les mains dans l’eau fraîche était tentant.

Bagnères de Luchon et Superbagnères

Nous avons continué et terminé notre voyage dans le Haut Comminges. A Bagnères de Luchon pour être exact. C’était la première fois que je m’y rendais et je ne peux pas dire que l’enchantement a été au rendez-vous, du moins dans la partie basse de la ville. C’est une station thermale coquette, mais je lui ai trouvé un air désuet, voire un peu morne. Peut-être que l’endroit gagne à être connu en hiver.

Depuis le centre de Bagnères de Luchon, il est possible de prendre les télécabines pour remonter vers la station de ski Superbagnères. C’était un grand moment pour toute la famille, car la montée comme la descente est vertigineuse. En plus d’observer la ville de Bagnères de Luchon de très haut, nous avons pu apercevoir de nombreux parapentes s’agiter dans le ciel.

Et la haut! Le paysage est à coupé le souffle! On ne sait même plus dans quel sens regarder. La chaîne de montagnes s’offre à nos yeux comme jamais. Les sommets verdoyants conservent par endroits des traces blanches de neiges éternelles ou de glaciers. A la place des skieurs, des troupeaux de vaches ont pris possessions des pentes.

A l’arrivée des télécabines se trouvent quelques hôtels, restaurants et commerce. Le Grand Hôtel de Superbagnères a fière allure parmi toutes ces constructions. Il a le charme des vieilles bâtisses du début du XIXe siècle et une vue imprenable sur les sommets. Sa terrasse est l’endroit idéal pour prendre un verre et terminer cette découverte du Comminges.

http://tourisme-aspet.com/fr/

http://www.tourisme-stgaudens.com/decouvrir/saint-bertrand-de-comminges-2118

http://www.luchon.com/

13 réflexions sur “Balade dans le Comminges

  1. Bonjour,
    Merci pour cette jolie balade ! Superbagnères, c’était la ville des vacances de mon enfance 🙂
    J’ai découvert St-Bertrand de Comminges, il y a quelques années, mais à l’occasion du festival médiéval et nous avions plus été attiré par les animations que par la ville. Cet article me donne envie d’y retourner pour le découvrir vraiment !
    Bonne journée
    Valérie

    Aimé par 1 personne

    1. J’aimerai beaucoup découvrir le festival médiéval. Dans le centre, il y a une forge médiévale, mais elle était fermée lors de notre passage. Cela sera pour une prochaine fois 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s