53 projets couture #28 et#29

Les vacances étant terminées, je retourne doucement à mon projet couture basé sur l’agenda 2016 de Marie-Claire/Singer. Comme qui dirait, j’ai accumulé un certain retard sur la réalisation de ce défi un peu fou, mais je reste motivée.

La première des deux créations présentées cette semaine appartient à l’univers des doudous décoratifs. L’agenda proposait de fabriquer un petit moucheron à partir de plusieurs matières. Évoluant dans un univers assez girly, j’ai de suite pensé à remplacer cette bébête par une autre créature ailée.

SONY DSC

SONY DSCAlors je me suis lancée dans l’élaboration d’une poupée de chiffon aux allures de fée.

J’avais déjà vu de très jolies créations en tissu ou en crochet sur le net et je me tâtais pour en faire une. En me lançant dans le défi « 53 projets couture », je voulais avant tout tester la confection de différentes choses. Le moment était donc venu d’inventer ma petite créature imaginaire.

J’ai commencé par dessiner une silhouette pour me servir de gabarit. Je l’ai d’ailleurs corrigé avant de prendre la photo, de façon à améliorer mes prochaines tentatives.

Ma Petite fée est un croisement entre la célèbre Clochette et la princesse Chewing-Gum d’Adventure Time.

Monter le corps n’a pas été compliqué, même si la première ébauche de gabarit était un peu disproportionnée. Les traits du visage ont été brodés à la main avec du fil à coudre.

La robe et les ailes ont été faites dans des chutes de tissus, alors que le corps provient d’un drap housse recyclé. Ma fée des bois est un peu écolo.

Les cheveux sont en laine, cousus sur la tête une fois que celle-ci fut montée et rembourrée. Cette étape a été fastidieuse et très longue. Je tenterai de chercher une autre méthode pour obtenir une jolie chevelure en un rien de temps.

Même si cette petite chose est pleine de défaut, j’aime bien le rendu. Elle a pour le moment rejoint mon atelier. Mais je ne doute pas que l’une de mes deux polissonnes me la subtilisera tôt ou tard. D’ailleurs, la grande m’a suggéré de l’appeler Layla.

Ma deuxième bricole de la semaine est une ceinture en tissu. Celle présentée dans l’agenda couture ne me plaisait pas du tout. Quitte à faire ce type d’accessoire, je préférais me lancer dans la confection d’une ceinture Obi.

Je n’ai pas suivi de patron ou de schéma particulier. Ma création est un melting-pot de ce qu’on peut trouver en commerce ou sur internet.

SONY DSC

J’avais en stock un beau tissu noir aux motifs floraux brodés. Ne l’ayant pas renforcé avec du thermocollant, la ceinture gondole par endroits car la matière est très élastique. Heureusement, cela ne se voit plus une fois portée.

La partie ventrale est doublée avec du satin noir. Sur un des deux pans servant de liens, j’ai fait une grande ouverture façon boutonnière, afin de faire passer l’autre passant dans l’encoche. De la sorte, les liens ne se croisent pas et il n’y a pas de sur-épaisseurs dans le dos.

SONY DSC

Comme je le disais, une fois portée… Bon! Là, vous ne voyez pas grand chose. Impossible de prendre des photos dans mon jardin, l’un de mes voisins construisant son mur en parpaing. Et de toute façon, ma petite dernière avait décidé de faire du « photo bombing » ce jour-là. « Moi aussi Ze veux être sur la photo! »

Ce n’est que partie remise! J’aurai bien d’autres occasions de vous la montrer 😉