Un look d’été DIY

Il fallait bien que la pluie soit de retour le jour où je prends enfin le temps de vous présenter ma dernière robe d’été home-made. De là à m’imaginer que j’ai fait fuir le soleil, il n’y a qu’un pas.

Pourtant, je l’aime beaucoup ma nouvelle création, à la fois légère et hyper ajustée. J’ai trouvé le patron dans le livre Tuniques, robes, etc. de Yoshiko Tsukiori. Il s’agit du modèle Robe toute simple auquel j’ai apporté une ou deux modifications.

Pour la taille, j’ai fait un 40 en haut et un 42 pour le bas. Comme dirait une certaine Cristina Cordula: « Tou as un phiZyque en hA! » Une façon gentille de dire que je suis fichue comme une bouteille d’Orangina. Vous pouvez me croire, c’est assez problématique avec les robes du commerce. Je suis souvent obligée de les prendre trop larges en haut pour ne pas être engoncée au niveau des hanches. C’est un gros avantage de pouvoir coudre ses vêtements soi-même et de les calquer à sa morphologie.

SONY DSC

Pour le tissu, il s’agit d’un voile de coton hyper léger et fluide, sans être collant. Il a même été assez facile à coudre, sauf au moment de la pose des biais d’encolure et d’emmanchures. Les biais devaient être apparents, mais je n’étais pas satisfaite du résultat. Ils se mettaient mal en place et faisaient tout fripés. J’ai préféré les enlever et les remonter en biais invisibles. C’est plus propre ainsi, mais cela a eu pour effet d’écraser un peu les fronces du devant de la robe.

Je suis parfaitement à l’aise dans cette nouvelle robe. Suffisamment pour contenir deux petites filles têtues qui ne veulent pas toujours aller dans la même direction.

SONY DSC

Pour le reste du look, certains reconnaîtront la pochette offerte par La Phanette Aux Petits Pois lors de notre Swap. Non seulement elle est très pratique, mais elle tombait pile poil avec le look que je voulais arborer lors de la promenade au vide-grenier de notre petite commune. Elle qui est fan des brocantes, appréciera le clin d’oeil. Le collier a été réalisé par la créatrice Voici Voilà (ma chère Marraine de boutique AML ;-)). Ce n’est pas la dernière parure que je lui ai acheté, mais celle-ci collait bien à l’esprit de la robe. Quand au chapeau, je l’ai trouvé l’année dernière sur le marché de Saint-Girons (09). Je ne suis pas sûre à 100% qu’il soit fait-main, mais cela en a tout l’air.

SONY DSC

PS: depuis ces photos prisent par mon mari, j’en suis à plus de deux kilos perdus grâce à mon régime WW. J’ai bon espoir de me faire ma prochaine robe une taille en dessous.